Facebook a-t-il une idéologie ?

Ce billet est le troisième d’une série de trois sur le site facebook.com.
Le contenu est à l’origine un travail rendu dans la matière “écrits d’écran” de ma licence pro webmastering à l’ICM.

Quelle est l’idéologie à l’oeuvre dans ce site ?

Il n’y a pas d’idéologie explicite à proprement parler revendiquée par facebook. Le seul slogan présent sur la page accueillant les nouveux visiteurs non encore inscrits est : « Facebook vous permet de rester en contact et d’échanger avec les personnes qui vous entourent. » On peut néanmoins deviner quelle est l’idéologie implicite de facebook en se rappelant les prémices de sa création. Mark Zuckerberg avant d’inventer facebook avait créé un comparateur des photographies des étudiantes d’Harvard sur le modèle du site « Hot or Not ». Et il faut reconnaître que les premiers temps sur facebook rappelaient les grandes heures de la libération sexuelle.
Outre les hétérosexuels, facebook a permis à des minorités (Indo-américains, Latino-américains, Afroaméricains, « Asian Americans »…) et à des communautés (gays et lesbiennes) de vivre leur sexualité en profitant des outils de l’Internet 2.0.

Cette « période rêvée » pour certains a néanmoins progressivement pris fin8 avec l’ouverture de facebook aux adresses non universitaires (il faut savoir que jusqu’au 26 septembre 2006 ont ne pouvait pas s’inscrire sur facebook si l’on ne disposait pas d’une adresse de la forme @harvard.edu).
D’autres idéologies implicites sont à l’oeuvre depuis le lancement de facebook et n’ont pas changé.

Facebook pousse à l’exhibitionnisme et la mise à nu en demandant des renseignement comme les préférences sexuelles et les orientations politiques et religieuses. L’autre pendant de cet exhibitionnisme est le voyeurisme des usagers de facebook. Facebook permet de quasiment tout connaître sur ses amis sans avoir à le demander (il existe un mot en anglais pour cette observation discrète : « lurker »).
Enfin, on peut deviner d’autres philosophies promues par facebook : la revendication de son identité affirmée par les groupes que l’on rejoint. La solidarité montrée par les causes que l’on supporte sur son profil. Et pour finir l’humour et l’auto-dérision car de nombreux groupes se moquent de nous même ou des autres. Rejoindre un groupe est ainsi semblable à partager une blague entre amis.

Les raisons du succès de facebook.

Les propriétés techniques de facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *